112 – PIERRE BAROUH, L’ÉTERNEL ERRANT

image112ISBN : 978-2-36336-110-3
PAGES : 454
FORMAT : 200 x 145
PARUTION : 01/2014
COLLECTION : Figures
PRIX : 22 €


paiement
INFOS SUR
VOS POSSIBILITÉS
DE RÈGLEMENT

 

 

RÉSUMÉ
Joël Luguern ne s’en cache pas : pour écrire cette biographie, il s’est largement appuyé sur les rapports et procès-verbaux rédigés par la Police Judiciaire. En effet, même si cela s’est peu su, la justice s’est, un temps, intéressée de très près à Pierre Barouh. L’enquête fut confiée au commissaire Bon- neuil qui, pour qu’elle soit rondement menée, s’était attaché les services de deux as (le mot est de lui) de la PJ : les inspecteurs Gérard Brettes et Didier Guillemin.
Nonobstant leurs compétences professionnelles, la vie étant ce qu’elle est, l’affaire connut un étonnant rebondissement. Ce fut alors au juge d’instruction Alexis-Bernard Courbet de mener, des années plus tard, une autre enquête, assisté pour ce faire par Mimi, son épouse, professeur d’éducation physique dans un collège public mais détective privée dans l’âme. Leur aide fut également très précieuse pour la rédaction de ce livre.
De pistes prometteuses en indices irréfutables sur le lascar (autre mot du commissaire), d’interrogatoires serrés en témoignages recueillis, de Saint-Émi-lion au bocage vendéen, du Petit Journal de Montparnasse à la Salle des Fêtes des Herbiers, des campagnes cambodgiennes au Grand Nord canadien, ces deux binômes sont allés, à des années d’intervalle, de découvertes en révélations.
Ils apprirent évidemment beaucoup sur Pierre Barouh. Ils en apprirent tant qu’ils en apprirent aussi beaucoup sur la vie.
À leurs dépens ? Non, pas vraiment… Disons même… ou plutôt non, ne disons rien. Laissons le lecteur aller à son tour de découvertes en révélations…
Quant au commissaire Bonneuil, aujourd’hui à la retraite, il déplorera jus-qu’à la fin de ses jours que cette enquête, « son » enquête, l’enquête de sa vie, ne figurera jamais (et pour cause !…) dans une Anthologie des enquêtes judiciaires les plus extraordinaires. C’est regrettable, certes, mais c’est ainsi.
C’est ainsi, certes. Mais il n’empêche : la publication de cette biographie est quand même pour lui la plus réjouissante des consolations.

L’AUTEUR
Voir sa fiche descriptive.

112/LIRE UN EXTRAIT

 

Les commentaires sont fermés.