Résultats de recherche pour : scilien

ÉRIC SCILIEN

SCILIEN (Éric)

SCILIEN (Éric)

Son (ses) livre(s) publiés chez JFE :

instinctdesurvieenmilieuhostileunegueuledangeperesetfilscommentdevenirecrivainlebunker(10)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques mots sur l’auteur…
Éric Scilien a essaimé ses nouvelles en revues, à la radio et au sein de recueils collectifs. Teintées d’humour noir, ses histoires mettent en scène des personnages confrontés à des destins contraires ou des situations inattendues.

Autoportrait…
L’autoportrait s’avère un exercice difficile. Aussi, je choisis de « faire appel ».
Non pas à un ami, ni même au public – rassurez-vous ! – mais à un de mes personnages :
« Vous les écrivains, vous êtes avant tout des êtres immatures. Vous vivez la moitié du temps dans un monde virtuel, la tête ailleurs et un pied au-dessus du vide parce que la réalité – la vraie – ne vous convient pas. Elle n’est pas à la hauteur de vos visions. Pas à la hauteur de vos espérances et surtout, de votre ego ! Peut-être même de votre vanité… Vous êtes comme des trafiquants de drogue ou d’armes, sauf que vous trafiquez du rêve. Vous vendez des histoires qui n’existent pas et vous espérez qu’elles vous aident à tisser la trame de votre propre existence. Mais ce sont des leurres et vous le savez très bien. » (Le bunker, extrait, à paraître en 2015).
Il me faudra sans doute encore parcourir un bout de chemin avant de me présenter comme définitivement mature, ancré dans la réalité des choses et ayant mis mon ego sinon de côté, au moins en veilleuse pour l’essentiel.
Qui sait ? Peut-être y arriverai-je un jour…

226 – LE BUNKER, DIXIÈME TÉMOIGNAGE

image226ISBN : 978-2-36336-232-2
PAGES : 84
FORMAT : 200 x 130
PARUTION : 01/2016
COLLECTION : Le Bunker
PRIX : 10 €


paiement
INFOS SUR
VOS POSSIBILITÉS
DE RÈGLEMENT

 

 

RÉSUMÉ

LES NUITS SONT MORTES ET NUL NE CONNAÎTRA PLUS LE JOUR NAISSANT.

Il faut transiger avec les éléments, le hasard, le temps, la fatalité.

Le 21 juillet 2014, 217 personnes, assises côte à côte, à 10 mètres sous terre, écoutent avec attention les discours inauguraux de L’ANTRE ET DES ARTISTES, un espace culturel souterrain de béton, unique en son genre, avec son dôme-esplanade en damier, dont les cases codées multicolores, reproduisent le message suivant :

ÉCLAIRE TA VIE DE LA COULEUR DES MOTS,
ÉCRIS TON CHEMIN AVEC L’AUDACE DES ROIS,
ÉLÈVE TON OUVRAGE SUR LE SOCLE DE LA PASSION,
ET TU PRÉSERVERAS LA SAVEUR DU PASSAGE,
L’ESPRIT LIBRE ET SAGE, JUSQU’À L’INSTANT
FRAGILE ULTIME, ENCHANTÉ DU MIRACLE D’EXISTER.

C’est à ce moment que la catastrophe, tant et tant de fois envisagée, se produit. Sans préavis. Un bruit formidable et en quelques secondes, des tonnes de gravats obstruent les issues et toute communication avec l’extérieur est coupée. Comme tout être sensible, chacun des 217 occupants du bunker est affolé, accablé, sidéré, bête aux abois enterrée vivante dans un immense terrier de béton sans aucune issue immédiate.
Peut-être sortiront-ils un jour. Peut-être pas.
Auront-ils le courage d’attendre la mort ou un miracle potentiel ?
L’espace désormais alloué à leur survie se résume à 3 000 m2  pour une hauteur de plafond de 4 mètres,, soit 12 000 m3 énergétiquement autonomes, répartis ainsi : une grande salle d’exposition accueillant les œuvres de 28 artistes européens (un par État membre), quatre bureaux spacieux, des toilettes publiques, un accès à une source souterraine d’eau pure – mais pour combien de temps encore ? – , une réserve contenant 78 000 portions journalières de nourriture lyophilisée. Soit un confort pour le moins sommaire et une autosuffisance alimentaire d’une année.
La surprise et l’effroi passés, le grondement extérieur étouffé, les 217 personnes se jurent solennellement que, rescapées ou non, elles resteront dignes dans l’épreuve. Mais la dignité est-elle de mise dans de telles circonstances ? Ils sont les survivants de la catastrophe, et se doivent d’être des survivants créateurs. Chacun à sa manière, avec son style, témoignera du présent, du passé, du futur hypothétique, de son bonheur d’avoir vécu sur terre ou de sa douleur de la perte des repères et des êtres chers. Ou peut-être, tout simplement, tracera-t-il la marque de son insondable vanité de puceron éphémère dans un monde terrassé d’avoir été trop loin dans sa folie.

Ainsi va la vie, ainsi ira peut-être la mort.
Avec ou sans regrets.

Ce livre constitue une trace parmi d’autres de cet événement majeur. Prenez le pour ce qu’il est, l’empreinte instantanée de l’état d’esprit de l’un des témoins de ce moment-clé de l’humanité.

L’AUTEUR
Voir sa fiche descriptive.

226/LIRE UN EXTRAIT

136 – COMMENT DEVENIR ÉCRIVAIN ANTI-MODE D’EMPLOI

image136ISBN : 978-2-36336-139-4
PAGES : 134
FORMAT : 200 x 130
PARUTION : 09/2014
COLLECTION : Hors collections
PRIX : 13 €


paiement
INFOS SUR
VOS POSSIBILITÉS
DE RÈGLEMENT

 

 

RÉSUMÉ
Les journaux, les médias n’en parlent jamais mais l’art provoque des milliers de victimes chaque année. Des écrivains mais aussi des peintres, des musiciens, des artistes dramatiques finissent, faute de reconnaissance, par tomber en dépression ou par mettre fin à leurs jours.
Pierre est l’un de ces écrivains anonymes qui s’obstinent jour après jour à bâtir une œuvre que personne ne veut publier. Après avoir sacrifié sa compagne et sa jeunesse sur l’autel de la littérature, il s’interroge. Que faire ? Continuer ou emprunter une autre voie ?

L’AUTEUR
Voir sa fiche descriptive.

136/LIRE UN EXTRAIT

 

055 – PÈRES ET FILS

image055ISBN : 978-2-36336-054-0
PAGES : 50
FORMAT : 140 x 100
PARUTION : 09/2012
COLLECTION : Côté court
PRIX : 4,50 €


paiement
INFOS SUR
VOS POSSIBILITÉS
DE RÈGLEMENT

 

 

INCIPIT
J’ai du mal à me souvenir.
Quand tout a commencé.
C’était dans une autre vie, à l’époque où je vivais avec mon père.
Il est mort depuis longtemps mais il me suffit de fermer les yeux pour convoquer son fantôme et qu’il m’apparaisse là, juste devant moi. En peignoir au milieu d’un vestiaire. Mon père qui donne des coups dans le vide – lentement, comme au ralenti ; et je perçois le contact du banc froid sous mes cuisses, l’odeur du vestiaire, la tension qui suinte à travers les murs. Je revois tout à travers mes yeux d’enfant, fasciné par cet homme qui gagnait sa vie en se battant le soir dans des gymnases de banlieue devant deux ou trois cent personnes qui voulaient du sang. (…)

L’AUTEUR
Voir sa fiche descriptive.

 

040 – UNE GUEULE D’ANGE

image040ISBN : 978-2-36336-039-7
PAGES : 184
FORMAT : 200 x 130
PARUTION : 01/2012
COLLECTION : Chrysalides
PRIX : 14,90 €


paiement
INFOS SUR
VOS POSSIBILITÉS
DE RÈGLEMENT

 

 

RÉSUMÉ
Je ne t’aime pas. Je ne t’’ai même jamais aimé.
Des mots qui font mal. Surtout après deux ans de vie commune et alors que Camille le quitte pour un autre.
Trahi, bafoué. Humilié. N’’importe qui à sa place baisserait les bras et jetterait l’’éponge.
Pas lui.
Amour, désamour, violence des sentiments, volonté de réussir dans une lutte incessante contre les vents contraires : pas de demi-mesure dans ce monde qui est aussi le nôtre. Chacun met tout ce qu’’il a dans la balance, jusqu’’au bout de sa logique intime. Y a pas à dire une telle résistance au bordel ambiant, ça force le respect… mais c’’est vachement douleureux ! Comme un uppercut inoubliable dans la gueule… d’’un ange !

L’AUTEUR
Voir sa fiche descriptive.

040/LIRE UN EXTRAIT

 

019 – INSTINCT DE SURVIE EN MILIEU HOSTILE

image019ISBN : 978-2-36336-018-2
PAGES : 134
FORMAT : 200 x 130
PARUTION : 05/2011
COLLECTION : Chrysalides
PRIX : 13,90 €


paiement
INFOS SUR
VOS POSSIBILITÉS
DE RÈGLEMENT

 

 

RÉSUMÉ
Un touriste français, casanier et soucieux de son confort, prisonnier des guérilleros dans une baraque en tôle au fin fond de l’’Amérique du sud.… Un homme en fuite avec une Bimbo grincheuse, tous les deux coincés dans un motel miteux de l’’Amérique profonde avec la mafia aux trousses.… Un bon père de famille criblé de dettes prêt à tout pour s’en sortir.… Une jeune fille innocente amoureuse d’’un caïd de cité.… Un enfant qui peine à s’’intégrer dans sa famille d’’accueil.… Tous les personnages de ce recueil ont en commun de vouloir survivre coûte que coûte à leurs histoires. Car dixit Max, la vie c’’est une succession d’’emmerdements. Et lutter, l’’essence même de l’’existence.

L’AUTEUR
Voir sa fiche descriptive.

019/LIRE UN EXTRAIT

 

Auteur(e)s / Artistes

Bienvenu(e) sur le mur des auteurs (et artistes) contemporains publiés par JFE.
Il vous suffit de cliquer sur la vignette propre à chaque auteur pour vous rendre sur sa page personnelle et découvrir les éléments qui la composent.
Ils sont classés par ordre alphabétique (de leur nom).

AKAKPO (Danielle)

Akakpo (D.)

ALARD (Zélie)

Alard (Z.)

ALLARD (Éric)

Allard (E.)

APERT (Sophie)

Apert (S.)

ARGENTINI (Marina)

Argentini (M.)

ARRIVÉ (Sylvaine)

Arrivé (S.)

AUSSANAIRE (François)

Aussanaire (F.)

Babs

BAUMGARTEN (Thierry)

Baumgarten (T.)

BELLEVEAUX (Jean-Christophe)

Belleveaux (J.-C.)

Benardeau (H.)

Bernard (C.)

BIRNBAUM (Daniel)

Birnbaum (D.)

BITOUZET (Alexandra)

Bitouzet (A.)

BLANCAN (Bernard)

Blancan (B.)

Bleusher (N.)

BLONDIAUX (Pascal)

Blondiaux (P.)

BOISSIÈRE (Jean-Pierre)

Boissière (J.-P.)

BONJOUR (Patrick)

Bonjour(P.)

BOSHÂ (Anne-Claire)

Boshâ (A.-C.)

BRESSLER (Agnès)

Bressler (A.)

BRESSLER (Sonia)

Bressler (S.)

BRILLET (Denis)

Brillet (D.)

Bruimaud (M.)

BRULEBOIS (Nicolas)

Brulebois (N.)

BRUN (Valérie)

Brun (V.)

CADO (Philippe)

Cado (P.)

CAIN (Gérard)

Cain (G.)

CAIRON (Sylvie)

Cairon (S.)

CALLÈS (Alain)

Callès (A.)

CAMUS (Benoit)

Camus (B.)

CART-TANNEUR (Emma)

Cart-Tanneur (E.)

Cauchy (F.)

CAUDA (Jacques)

Cauda (J.)

CHANSARD (Sophie)

Chansard (S.)

CHAPON (Audrey)

Chapon (A.)

CHAPUIS (Serge)

Chapuis (S.)

Chebli (Rachid)

Chebli (R.)

CLAUDE (Fabien)

Claude (F.)

Clément (D.)

COLAUX (Denys-Louis)

Colaux (D.-L.)

Colaux (T.)

COMMINES (Anne de)

Commines (A. de)

CORMAN (Angélique)

Corman (A.)

CORNU (Camille)

Cornu (C.)

Courtier (D.)

CROIZIERS (Aurélie)

Croiziers (A.)

CROUSSE (Nicolas)

Crousse (N.)

CUTOLO (Anna Maria)

Cutolo (A.M.)

Dalbes-Gleyzes (F.)

Dalmasso (E.)

Dalmasso (L.)

DEBRUXELLES (Marc)

Debruxelles (M.)

Decros (Marc)

Decros (M.)

De Geest-Crousse (J.)

DELAISNE (Serge)

Delaisne (S.)

DELMAS (Colette)

Delmas (C.)

Descotils (V.)

DESPLECHIN (Hélène)

Desplechin (H.)

Desseux (F.)

DESVIGNES (Florence)

Desvignes (F.)

DEUTSCH (Philippe)

Deutsch (P.)

DEVILLERS (Michel)

Devillers (M.)

Diharsce (J.)

Dorpe (V.)

DROUILLARD (Jean-Yves)

Drouillard (J.-Y.)

Dubos (J.-Y.)

DUCHENE (Yvana)

Duchene (Y.)

DUPÉ (Jacques)

Dupé (J.)

DURIGNEUX (Michel)

Durigneux (M.)

EKEL (Balval)

EKel (B.)

EMERY (Alain)

Emery (A.)

FATTON (Christian)

Fatton (C.)

FIÈVRE (Laurent)

Fièvre (L.)

FISCHER (Jacqueline)

Fischer (J.)

Flament (J.)

FONTENEAU (Élodie)

Fonteneau (E.)

FRIEDLER (Julien)

Friedler (J.)

GAILLARD (Frédéric)

Gaillard (F.)

GAISNE (Claude)

Gaisne (C.)

GAULTIER (Cécile)

Gaultier (C.)

GINESTON (Sarah)

Gineston (S.)

GIRARD (Serge)

Girard (S.)

GIRAUD (Roland)

Giraud (R.)

GRENEZ (Isabelle)

Grenez(I.)

Grison (L.)

Grison (N. R.)

GUÉRIN (Dominique)

Guérin (D.)

GUESDON (Nathalie)

Guesdon (N.)

GUILLET (Jean-Charles)

Guillet (J.-C.)

Guilhot (B.)

GUILLOIS (Tony)

Guillois (T.)

HACHE (Brigit)

Hache (B.)

HÉRAUD (Corinne)

Héraud (C.)

Hairabedian (H. A.)

HERROU (Laurent)

Herrou (L.)

HUERTAS (Raphaël)

Huertas (R.)

Huvelle (R.)

HUYNH (Sabine)

Huynh (S.)

 

 

Imagine (Louise)

Imagine (L.)

JEANTET (Benoit)

Jeantet (B.)

JENNEPIN (Daniel)

Jennepin (D.)

Jubin (L.)

JUSTIN (Marie)

Justin (M.)

KOTSOV (Alain)

Kotsov (A.)

KUTNERIAN (Serge)

Kutnerian (S.)

LAPLANCHE (Valérie)

Laplanche (V.)

LARDOUX (Jocelyne)

Lardoux (J.)

LARRIVEAU (Patrick)

Larriveau (P.)

Laudec (E. de)

Ledoux (J.)

LEFÈVRE (Michel)

Lefèvre (M.)

LEFORESTIER (Corinne)

Leforestier (C.)

LEGROS (Bernard)

Legros(B.)

LENHARD (Séverine)

Lenhard (S.)

LEPHILIPPONNAT (Aurore)

Lephilipponnat (A.)

Limon (H.)

Litique (L.)

Lobato (S.)

 

LOYEN (Bénédicte)

Loyen (B.)

LUGUERN (Joël)

Luguern (J.)

LUROIS (Anne)

Lurois (A.)

Portrait de l'auteur Edwige MALPAUT copie 3

Malpaut (E.)

 

MANDON (Céline)

Mandon (C.)

MANGANO (José)

Mangano (J.)

MANGEOT (Anne)

Mangeot (A.)

MARAY (Fabian)

Maray (F.)

Marco (A.)

MARÉCHAL (Valérie)

Maréchal (V.)

Mary (S.)

MASSON (Philippe)

Masson (P.)

Maurellet (A.)

MÉJEAN (Jean-Max)

Méjean (J.-M.)

MÉVEL (Jo)

Mével (J.)

Ming (C.)

Moig (S.)

MONCH (Antoine Monmarché)

MONCH

MONOD (Sébastien)

Monod (S.)

Monteagle (Alain)

Monteagle (A.)

MOPTY (Élodie)

Mopty (E.)

NAPOLI (Davide)

Napoli (D.)

NOAILLE (Serge)

Noaille (S.)

OBADIA (Michèle)

Obadia-Blandin (M.)

ORDONNEAU (L.-P.)

Ordonneau (L.-P.)

ORDONNEAU (Pascal)

Ordonneau (P.)

Pacchiano (E.)

Pagani (S.)

 

Pascarel (C.)

PATRY (Sophie)

Patry (S.)

PAUTARD (Sandrine)

Pautard (S.)

Peeters (D.)

PENET (Gabriel-Henri)

Penet (G.-H.)

PERROTIN-LEBLOIS (Florence)

Perrotin (F.)

PIERAGGI (Ange)

Pieraggi (A.)

PLANCHON (Claude-Alain)

Planchon (C.-A.)

PONCIN (Janick)

Poncin (J.)

PONTACQ (Marie)

Pontacq (M.)

QUÉRÉ (Chloé)

Quéré (C.)

QUÉRÉ (Olivier)

Quéré (O.)

Radière (T.)

 

Rémond (Olivier)

Rémond (O.)

RENAULT (Pierre)

Renault (P.)

RIBEAUD (Marie-Catherine)

Ribeaud (M.-C.)

RIVAYRAN (Fabienne)

Rivayran (F.)

ROBERT (Emma)

Robert (E.)

Rossignol (M.)

ROSSIGNOL (Martial)

Rossignol (M.)

RUCHINA (Ida)

Ruchina (I.)

Ryckewaert (P.)

SALIN (Olivier)

Salin (O.)

Sanchez (N.)

Sauveur (P.)

Scilien (E.)

Segura (A.)

SEIGNEURIC (Jean-Baptiste)

Seigneuric (J.-B.)

SERBOURDIN (Géraldine)

Serbourdin (G.)

SHAM'S (Léa)

Sham’s (L.)

SIEDLECKA (Wanda)

Siedlecka (W.)

SMITH SMITH

SMITH SMITH

TENCIN (Claire)

Tencin (C.)

TERRILE (Alberto)

Terrile (A.)

TESSIER (Frédéric)

Tessier (F.)

THOMASSAINT (Jacques)

Thomassaint (J.)

Toffano (B.)

Toniello (F.)

USTAZE (Hélène)

Ustaze (H.)

Vallery (M.-O.)

VASSEL (Bernard)

Vassel (B.)

VERNEUIL (Isabelle)

Verneuil (I.)

VIALLE (Isabelle)

Vialle (I.)

VINCENT (Deborah)

Vincent (D.)

VINCENT (Élise)

Vincent (E.)

Volta (M.)

WALISZEK (Astrid)

Waliszek (A.)

WEBER (Michel)

Weber (M.)

Willaume-Couturier (Béatrice)

Willaume (B.)

Zentz (P.)