L'ÉDITION ALTERNATIVE EN TOUTE INDÉPENDANCE

450 ouvrages • 220 auteurs • 42 collections

Un homme, une femme, une famille, un accident. Un coma prolongé et la vie qui va s’arrêter. E. Cart-Tanneur, engagée dans un processus de résilience salvatrice, écrit, décrit, pour partager l’inimaginable, l’irréparable.

Personne, il y a plus de six mois, au début de l’automne 2019, personne ne pouvait prévoir que le ciel allait nous tomber sur la tête au début de l’année suivante. 175 contributions pour faire un état des lieux de la société en période de confinement au temps du Covid-19.

Tous, nous avons, à des degrés divers, été la proie d'une addiction, à moins d'avoir innée la sagesse des abstinents. Humains, tous humains, de temps à autre en l'avouant, souvent dans le déni ! Parfois elle touchait des produits ou pratiques sans réelle nocivité pour le corps ou l'esprit, parfois elle concernait des produits très préjudiciables à la santé physique ou mentale sur le court, moyen et long terme. La parole des "addicté.e.s" n'est pas absente (Andréas Becker, Elsa) mais elle est étayée par les regards pertinents de professionnels en addictologie, ce qui donne à ce livre (un pavé de 500 000 signes) une portée singulière sur l'approche de l'expression de ce qui ne peut se dire.

Peu nombreux sont les livres consacrés au cinéma de Bruno Dumont et nous espérons que celui-ci pourra contribuer pour sa part à mieux faire connaître son œuvre protéiforme et souvent polysémique. D’où l’intérêt aussi d’un ouvrage collectif mené ici par une dizaine de critiques et de chercheurs afin de tenter de mettre à jour le spectre irisé de son cinéma qui comporte certes des zones d’ombre, mais aussi des complémentarités lumineuses. Il est difficile de comprendre l’œuvre de Bruno Dumont tant elle paraît à la fois limpide et ténébreuse, oscillant sans cesse de la gravité, voire de l’horreur, au burlesque et parfois au surnaturel, notamment par la lévitation et la religion.