L’ARÉOPAGE

Des textes du domaine public, connus ou non, dans un format poche atypique (13×13) et à bas prix (4,90 €). De quoi découvrir et revisiter tout un pan de la littérature, celle des grands anciens qui connurent un succès à leur époque, dont le nom est resté pour la postérité pour certains ou tombé dans un désespérant oubli pour d’autres.

Si vous souhaitez acquérir les 18 premiers ouvrages de la collection, nous vous proposons le prix préférentiel exceptionnel suivant pour l’ensemble : 60 € (frais de port inclus), soit 3,33 € l’ouvrage.
Pour acquérir l’ensemble, cliquer sur ce bouton :

Pour acquérir chacun des livres séparément (au prix de 4,90 € pièce), déroulez la page ci-après et ajoutez au panier individuellement. Cela dit nous vous conseillons d’acheter plusieurs titres (ou exemplaires) lors de votre commande pour atténuer l’impact des frais de port sur votre achat (4,33 € de 1-3 ex. – 6,27 € de 4-9 ex. – gratuits à partir de 10 ex.)

1/ LES SOUVENIRS D’UN PAUVRE DIABLE – OCTAVE MIRBEAU
ISBN : 978-2-36336-405-0
PAGES : 70  – PARUTION : 04/2020
PRIX : 4,90 €

Peut-on être heureux en amour et en famille ? Tel pourrait être le thème résumé de ce texte d’Octave Mirbeau (Journal d’une femme de chambre) politiquement incorrect qui met en évidence la mesquinerie des familles petites-bourgeoises de l’époque et l’imposture du sentiment amoureux qui ne serait pour lui qu’une illusion dérivant de notre incapacité à réprouver nos instincts primitifs et la sexualité qui s’ensuit. Une démystification en règle de la vie des gens ordinaires et un exercice d’autoflagellation jouissif.
LIRE UN EXTRAIT

2/ LES EXPLOITS D’UN JEUNE DON JUAN – GUILLAUME APOLLINAIRE
ISBN : 978-2-36336-406-7
PAGES : 70  – PARUTION : 04/2020
PRIX : 4,90 €

Apollinaire écrivit deux romans érotiques : le très célèbre Les Onze mille Verges et le bien moins connu Les exploits d’un jeune Don Juan que l’on eut beaucoup de mal à lui attribuer tant les deux ouvrages sont différents. L’un fait montre d’une imagination démesurée et d’une violence qui n’a rien à envier à d’illustres prédécesseurs du genre, l’autre est d’une nature beaucoup plus naïve, fraîche, puérile, significative de l’érotisme adolescent. Un point commun cependant, la provocation permanente, la crudité du langage, les détails scabreux, rien ne nous est épargné y compris et surtout les odeurs fortes des corps en jouissance. On est certes très loin de l’écriture poétique qui fit la renommée de l’auteur des Calligrammes et d’Alcools, et on prendra donc cette œuvre pornographique, cette initiation à la débauche, espèce de mix sado-rabelaisien destiné à choquer la bonne société de l’époque, comme une curiosité qui cassait les codes et fit crier d’effroi les âmes bien-pensantes du début du vingtième-siècle. Et surtout on évitera de les mettre entre toutes les mains pour peu qu’elle soient réfractaires aux choses de la chose crûment exprimées.
OUVRAGE DESTINÉ À UN PUBLIC AVERTI
LIRE UN EXTRAIT

3/ EN CELLULE / Impressions d’un nihiliste – ISAAC PAVLOVSKY
ISBN : 978-2-36336-407-4
PAGES : 82  – PARUTION : 04/2020
PRIX : 4,90 €

Isaac Pavlovsky était un ami de Tchekhov et de Tourgueniev. Membre d’un cercle révolutionnaire luttant contre le tsarisme et auteur d’écrits d’opposition, le jeune étudiant est arrêté et emprisonné, à l’âge de 22 ans, à Saint-Petersbourg pour propagande subversive. Il y passera quelques années de détention dans des conditions extrêmes. En 1878, tuberculeux, il relate cet emprisonnement dans le récit ici publié qui sera publié l’année suivante dans le quotidien Le Temps, en trois livraisons.
LIRE UN EXTRAIT

4/ LE CRIME DE LORD ARTHUR SAVILE – OSCAR WILDE
ISBN : 978-2-36336-4008-1
PAGES : 78  – PARUTION : 04/2020
PRIX : 4,90 €

Longue nouvelle de l’écrivain irlandais Oscar Wilde (auteur du célèbre Portrait de Dorian Gray), Le Crime de Lord Arthur Savile, est une satire, en l’occurrence ici celle de la noblesse victorienne. L’intrigue – comment un individu honorable peut se laisser embobiner par les prédictions d’un charlatan qui lui annonçât un beau jour un funeste destin – n’est que prétexte à laisser courir l’imagination, la finesse, la légéreté, l’humour (noir) de l’auteur. Un bijou par le raffinement et le charme du style reconnaissable entre tous. Faut-il s’en étonner alors que Wilde lui-même l’avouait : « La vérité est entièrement et absolument une affaire de style. »
LIRE UN EXTRAIT

5/ COUSIN ET COUSINE – HENRY JAMES
ISBN : 978-2-36336-409-8
PAGES : 92  – PARUTION : 04/2020
PRIX : 4,90 €

Henry James (Portrait de femme) n’a pas son pareil pour aller chercher au fond de ses personnages les sentiments qui les motivent dans leurs actes. Cousin et cousine, ce court et tragique roman, ne déroge pas à la règle et on se laisse embarquer dans la psychologie de Clément Serle, un personnage maladif venu des États-Unis pour finir sa vie dans l’Angleterre qu’il chérit, qui n’a que son élégance pour nous faire accepter son accablement. La rencontre avec sa cousine, sera pour lui comme une parenthèse, dans une descente inexorable vers une fin annoncée. Car nul ne va contre son destin !
LIRE UN EXTRAIT

6/ LES TROIS AMOURS DE BENIGNO REYES – JOHN-ANTOINE NAU
ISBN : 978-2-36336-410-4
PAGES : 74  – PARUTION : 04/2020
PRIX : 4,90 €

Pour ceux qui ne connaîtraient pas John-Antoine Nau (alias Eugène Torquet), il faut signaler (fait historique quand même) qu’il fut le premier lauréat du Prix Goncourt, en 1903, avec son roman Force Ennemie. Les trois amours de Benigno Reyes, longue nouvelle qui parut dans la très estimable Revue Blanche, est une belle illustration d’un talent de romancier et de styliste de la trempe de ses illustres contemporains (Flaubert, Maupassant) mis au service d’une histoire mémorielle (le héros se remémore les amours de sa vie) pleine de nostalgie et de poésie colorées d’un exotisme flamboyant.
LIRE UN EXTRAIT

7/ MES PRISONS – PAUL VERLAINE
ISBN : 978-2-36336-411-1
PAGES : 88  – PARUTION : 04/2020
PRIX : 4,90 €

Paul Verlaine, hormis qu’il est un poète de talent est un prosateur impénitent dès lors qu’il s’agit de lui, de ses frasques et des conséquences qui en suivirent. Avec « Mes prisons », il nous emmène dans les lieux mêmes de ses diverses incarcérations qui émaillèrent sa vie tumultueuse (dont celle qui suivit le coup de feu sur Arthur Rimbaud que tout le monde connaît). Certains seront peut être désarçonnés par cette écriture désordonnée (mais néanmoins intéressante), fragments noirs d’une vie qui sort pour le moins de l’ordinaire.
LIRE UN EXTRAIT

8/ EN FAMILLE – GUY DE MAUPASSANT
ISBN : 978-2-36336-412-8
PAGES : 68  – PARUTION : 04/2020
PRIX : 4,90 €

S’il est parfois difficile de situer un texte parmi tous les genres répertoriés, En famille est à classer radicalement dans celui de la satire, Maupassant se moquant allègrement de ses personnages, une famille de petits bourgeois de Paris (M. Caravan est commis principal au Ministère de la Marine) aux prises avec un événement dramatique : la mort de grand-maman. Cette longue nouvelle, menée par le maître en la matière, est d’une cruauté réjouissante.
LIRE UN EXTRAIT

9/ L’ERMITE ET LA FEMME SAUVAGE – EDITH WHARTON
ISBN : 978-2-36336-413-5
PAGES : 70  – PARUTION : 04/2020
PRIX : 4,90 €

Cette longue nouvelle d’Edith Wharton (lauréate du Prix Sulitzer en 1921, avec Le temps de l’innocence) est sensiblement différente de la plupart de celles de sa production où elle laisse souvent libre cours à une étude fine et sensible de la bonne société américaine et du rang social des personnages qui y sont décrits. L’Ermite et la Femme sauvage nous plonge dans une rencontre insolite, celle d’un ermite qui a fui la sauvagerie des humains et d’une femme pour le moins sauvage et guérisseuse à ses heures. On verra cette nouvelle teintée d’ardente religiosité, totalement hors sujet par rapport à sa production habituelle, sous un œil particulier quand on sait qu’elle fut conçue comme l’allégorie ou le portrait biographique de la relation qu’entretint l’auteure avec Henry James.
LIRE UN EXTRAIT

10/ LE PAYS DES AVEUGLES – HERBERT GEORGE WELLS
ISBN : 978-2-36336-414-2
PAGES : 84  – PARUTION : 04/2020
PRIX : 4,90 €

Au royaume des aveugles les borgnes sont rois se répète à plusieurs reprises Nunez, le héros de ce conte de Herbert George Wells au nom plus qu’évocateur : Le Pays des Aveugles. Détrompez-vous. Dans ce pays, la tribu d’aveugles est plus forte que tous ceux qui y mettront un jour les pieds. Il n’est pas possible d’y être accepté en tant que voyant et gare à ceux qui croient le contraire. Un texte qui vous remet les yeux en face des trous et qui peut être vu comme une leçon d’humilité et de regard sur soi-même.
LIRE UN EXTRAIT

11/ LA FANFARLO – CHARLES BAUDELAIRE
ISBN : 978-2-36336-415-9
PAGES : 70  – PARUTION : 04/2020
PRIX : 4,90 €

Œuvre de jeunesse et la seule nouvelle qui fut jamais rédigée par Charles Baudelaire, illustrement connu pour son œuvre poétique, elle raconte la quête de Samuel Cramer, un dandy au nom de plume de Manuela de Monteverde, qui ayant retrouvé une amie d’enfance résolument trompée par son mari, va se mettre en tête de lui rendre son honneur. C’est sans prendre en compte qu’il pouvait tomber lui-même amoureux de la maîtresse du mari en question, La Fanfarlo (sans doute inspirée par Lola Montès, la plus célèbre danseuse exotique de l’époque). Certains y ont reconnu un autoportrait sans concession de l’auteur. Un petit chef-d’œuvre d’innocente autodérision et de marivaudage sentimental, d’où coule insensiblement l’insoupçonnable légéreté d’un charme désuet.
LIRE UN EXTRAIT

12/ Z. MARCAS – HONORÉ DE BALZAC
ISBN : 978-2-36336-416-6
PAGES : 66  – PARUTION : 04/2020
PRIX : 4,90 €

On ne peut que se dire, en lisant la nouvelle Z. Marcas de Honoré de Balzac (un des 90 textes de la Comédie humaine), que l’on a affaire avec cet homme de l’ombre (Zéphirin Marcas), renvoyé dans ses foyers par l’élite gouvernante et vivant depuis de façon misérable, à un portrait d’une modernité évidente qui fait résonance avec le contexte actuel. S’ensuit une virulente diatribe contre les bassesses et compromissions d’un monde politique où les plus comploteurs finissent toujours par écraser les plus sincères. Et qui montre si besoin était qu’on ne peut pas devenir un homme d’État avec pour seul bagage l’idéalisme et l’intelligence.
LIRE UN EXTRAIT

13/ TAMANGO – PROSPER MÉRIMÉE
ISBN : 978-2-36336-417-3
PAGES : 64  – PARUTION : 04/2020
PRIX : 4,90 €

Un tour de force assez impressionnant que d’immerger le lecteur dans une période où les hommes se vendaient comme des marchandises – avec les magouilles tant des chefs Indigènes que des négriers, tous deux bénéficiaires – dans une simple nouvelle. Sujet d’actualité à l’époque – le texte est écrit en 1829 et l’esclavage ne sera aboli qu’une vingtaine d’années plus tard –, Tamango nous plonge dans un univers totalement dépourvu d’humanité, voire inhumain, qui apparaîtra et se lira comme une curiosité quelque deux cents ans plus tard. On comprend que le parti de Mérimée était de dénoncer l’esclavage, mais on pourra regretter que s’il nous donne un récit fluide et agréable à lire, il reste quand même assez extérieur et neutre sur le sujet. Une réalité romancée qui donne à réfléchir !
LIRE UN EXTRAIT

14/ LES OS – ARTHUR CONAN DOYLE
ISBN : 978-2-36336-418-0
PAGES : 92  – PARUTION : 04/2020
PRIX : 4,90 €

Hormis pour ses romans ayant pour héros les Sherlock Holmes et Docteur Watson, Arthur Conan Doyle était aussi auteur de romans historiques et nouvelliste. Certains critiques affirment d’ailleurs qu’il était plus à même d’exprimer son talent dans ce type de récit (la nouvelle) que dans le roman policier, les aventures du célèbre détective n’étant pour lui qu’une production alimentaire (ce qui ne les empêchera pas de lui procurer une illustre célébrité). Les Os (surnom d’Abe Danton, solide gaillard et héros de ce texte), est une nouvelle exotique qui nous mène dans une petite ville minière d’Australie, où les mineurs désœuvrés arrêtent les chevaux emballés pour les beaux yeux d’une donzelle et où une innocente blague du premier avril manque de tourner mal.
LIRE UN EXTRAIT

15/ SAC AU DOS – JORIS-KARL HUYSMANS
ISBN : 978-2-36336-419-7
PAGES : 84  – PARUTION : 04/2020
PRIX : 4,90 €

À côté de récits relatant les horreurs ou les faits héroïques des divers conflits de ces cent cinquante dernières années (1870, 14/18, 39/45), il existe aussi des récits antipatriotiques où les auteurs tournent avec ironie l’absurdité de la situation. Sac au dos, de Joris-Karl Huysmans, romancier et critique d’art, est de ceux-là. Y sont relatés les frasques d’un jeune civil mobilisé durant la guerre de 1870 qui, rattrapé par la dysenterie, ne verra de la guerre que les hôpitaux (refuges de son parcours de planqué), desquels il s’évade allègrement la nuit pour jouir de menues fredaines. Une curiosité qui détonne dans le paysage des récits de guerre réalistes.
LIRE UN EXTRAIT

16/ MÉMOIRES D’UN FOU – GUSTAVE FLAUBERT
ISBN : 978-2-36336-420-3
PAGES : 88  – PARUTION : 04/2020
PRIX : 4,90 €

Avec les Mémoires d’un fou, écrit autobiographique sans concessions, Flaubert ne se ménage pas dans cette œuvre de jeunesse d’une sensibilité et d’une intelligence rare pour un garçon de 17 ans. Tout y passe : l’écriture, l’art, la religion, les femmes et un amour fou et impossible pour Maria, une femme mariée. On n’est pas sérieux quand on a dix-sept ans, disait un grand poète, mais on est déjà capable d’emmener le lecteur dans un univers lucide et désespérant qui ne peut que laisser des traces chez le lecteur.
LIRE UN EXTRAIT

17/ LA MORT DE DINAH – EMMANUEL BOVE
ISBN : 978-2-36336-421-0
PAGES : 98  – PARUTION : 04/2020
PRIX : 4,90 €

Emmanuel Bove (remarqué par Colette et adopté dans la collection qu’elle dirige en 1923) s’y connaît dès lors qu’il est question de l’intime et de la misère des gens. Avec ce roman court, nous entrons dans l’univers d’un petit-bourgeois entrepreneur, qui va malgré lui devenir l’épaule compatissante d’une mère désargentée dont la fille tuberculeuse n’en a plus pour longtemps (le titre du roman est explicite quant à la fin prévisible). Une étude psychologique réussie dans un style qui va à l’essentiel.
LIRE UN EXTRAIT

18/ RAGOTTE – JULES RENARD
ISBN : 978-2-36336-422-7
PAGES : 108  – PARUTION : 04/2020
PRIX : 4,90 €

Avec Ragotte, de Jules Renard (Poil de carottte), il est question d’une incursion dans la vie d’une femme ordinaire de la campagne, archétype de la pauvreté rurale de l’époque. Saccadé, fragmenté, de présentation atypique, c’est juste le portrait d’une femme mariée, servante d’un couple bourgeois que l’on suit dans une vie d’une extrême simplicité, avec juste ce qu’il faut de travail, d’amour, de chagrin et de douleur, le tout emballé dans un texte finement ciselé d’où émerge finalement une grande pudeur. Vrai, déconcertant et émouvant.
LIRE UN EXTRAIT

Les commentaires sont fermés.